Dr LELARGE Elise

Psychiatre, Psychothérapeute, Hypnothérapeute à Nantes-Rezé.

Psychiatre.

Ancienne assistante des hôpitaux de Nantes.

Activité libérale de psychothérapie au CITI - Centre Interdisciplinaire de Thérapie Intégrative.

Conférencière aux Congrès et Forums de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves.

Enseignante à l'Institut Milton H. Erickson de Rezé (banlieue de Nantes)

Consultations Individuelles et Groupes.

Consultations Couples et Familles.

Accompagnement des maladies physiques.

Psychiatrie de liaison dans l'unité d'évaluation et de traitement de la douleur du Centre Catherine de Sienne, aux Nouvelles Cliniques Nantaises et à la Croix Rouge Française à Nantes.


 


L'Echange entre le Patient et le Thérapeute

François Roustang parle en ces termes de l’échange entre le thérapeute et son patient :

« Le thérapeute doit se mouvoir sans cesse et se laisser guider, séquence par séquence, en fonction des mouvements propres de l’interlocuteur. Il n’a pas à dominer l’ensemble de la situation, il doit par son déplacement continu faire apparaître l’espace de l’autre et le déployer. » (72)

Cette idée « d’accordage », dans un mouvement réciproque du thérapeute vers le patient, a été développé par Milton Erickson et est utilisée par beaucoup d’autres psychothérapeutes à sa suite.

François Roustang incite à se méfier des « outils » thérapeutiques. Il précise que :
« l’outil ne dit pas lui‑même les usages moraux ou immoraux que l’on peut en faire. (…) Une éthique est nécessaire pour en limiter ou déterminer l’usage. » (72)
Il explique que si un thérapeute utilise des techniques thérapeutiques comme des outils, c’est que l’instrument dont il se sert lui est étranger. Il a, dans ce cas, effectivement besoin de règles et de codes pour s’en servir.
Mais si
« l’instrument ne fait pas nombre avec la personne qui l’utilise, qu’il en est l’émanation, la pratique inclut l’humanité et la moralité de la personne, elle est imprégnée de la plus personnelle et de la plus respectueuse des éthiques. » (72)

Il ajoute :
« Tant que l’outil ne prolonge pas la main au point d’être encore la main qui redresse, réoriente et déploie, éthique, manipulation et thérapie restent trois mots qui s’opposent. Mais si l’éthique est la manipulation qui guérit, les deux termes ne font qu’un. » (72)
Nous tenterons de démontrer comment de Shazer cherche toujours la position la plus respectueuse du patient, se souciant de s’adapter à sa vision du monde, proposant de l’encourager à construire ses propres solutions. Même si, pour faciliter l’enseignement de la pratique thérapeutique orientée sur les solutions, il développe un modèle de questions particulières, il veille continuellement à développer une approche personnalisée pour chacun, à tenir « compte, tout le compte et rien que le compte » (72) des spécificités de la personne ou de la famille.

(Extrait de la thèse de Docteur en Médecine, qualification Psychiatrie, 2004: Approche Psychothérapique Solutionniste en Institution)


Contactez ce thérapeute


 


Centre Interdisciplinaire de Thérapie Intégrative
15, Avenue Louise Michel
Rezé 44400
France
Téléphone: 02.40.40.32.15
47° 11' 17.3292" N, 1° 32' 58.5204" W
Javascript is required to view this map.